France : Les Calanques

De l’eau, du ciel et du rocher en abondance… Un espace de liberté, de vent et de calme, qui a réussi à le rester, comme une parenthèse de nature sauvage sur le littoral sururbanisé et surfréquenté de la Côte d’Azur… Une parenthèse d’autant plus précieuse et inespérée, qu’elle s’ouvre juste à la porte de l’une des villes les plus peuplées de France. Les Calanques sont dans un cadre grandiose, certes, mais en escalade cela ne fait pas tout. Et là, on ne trouve ni le spot de toutes les stars, ni celui de toutes les croix, ni les cotations du futur… Alors qu’est ce qui fait leur succès et les rend indétrônables dans le peloton de tête des plus belles falaises de France ? Déjà, en plus d’être magnifique, le site est gigantesque. Forcément, on n’a pas affaire à une falaise, mais à un massif calcaire avec ses vallons, ses sommets, ses cols, ou les falaises se comptent en kilomètres et les voies en milliers. Voilà qui donne l’échelle. Ensuite, c’est un site chargé d’histoire. Une histoire qui nous dépasse, et qui débute il y a plus de 130 ans, sous les pieds et les mains de F. W. Mark qui réalise en 1879 l’ascension de la Grande Candelle. S’en suivent d’innombrables premières ascensions jusqu’à l’avènement du libre dans les années 1980, où les exploits volent sans concessions. Patrick Edlinger enchaîne “Nymphodalle“, le premier 7c de France, en 1979. Il y aura aussi le premier 9a de François Legrand en 2000, “Roby in the sky“, à la Grotte de l’Ermite (Les Goudes), et le premier 8b+ à vue au monde d’Elie Chevieux, “Les Massey Ferguson“ à la Grotte de l’Ours (Luminy). En héritage, on retrouve dans les Calanques les styles spécifiques à chaque époque : grandes voies en fissure, évidentes, de l’époque Livanos, voies ouvertes du bas à grand renfort de goujons dans les « seventies », couennes actuelles, équipées du haut, plus ou moins difficiles. Ici, tout le monde trouve son bonheur, quelle que soit sa conception de l’escalade ! Pour un peu de tout ça, les Calanques sont un site magique, où l’on ne vient ni pour la croix ni pour l’exploit, où l’on grimpe pour soi, pour la beauté du lieu, le cadre sublime, la lumière, les reflets du soleil dans le bleu profond de la mer, le rocher éclatant et l’ambiance vertigineuse et contrastée d’une montagne qui pousse les pieds dans la mer. (Sources : http://www.grimper.com/site-escalade-les-calanques)

[/mp_span] [/mp_row]
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(1)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(2)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(3)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(4)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(5)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(6)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(7)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(8)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(9)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(10)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(11)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(12)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(13)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(14)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(15)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(16)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(17)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(18)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(19)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(20)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(21)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(22)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(23)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(24)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(25)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(26)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(27)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(28)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(29)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(30)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(31)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(32)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(33)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(34)
  • © 2015 confort-montagne-Calanques(35)

Nothing found. Please enter correct address.