Préparer son sac à dos

Listes du matériels & Equipements

Conseils DU GUIDE

Comment s’habiller ? Comment faire son sac ? 

 

« Un sac léger, où rien ne manque, se fait oublier pendant tout un séjour alors qu’un gros sac vous arrachera les épaules et vous ne trouverez jamais ce que vous cherchez… Il convient donc de faire les bons choix et d’apporter une attention toute particulière à la préparation de son sac ».

 

  L’Habillement

  • Tête : bonnet, chapeau ou casquette pour le soleil, lunettes de glacier performantes (niveau 4 ou 5), foulard pour éviter les coups de soleil dans le cou !
  • Buste : pour évacuer la transpiration, une chemise ou mieux un sous-vêtement technique à manches longues (NB : pas de manches courtes sur un glacier), une polaire légère type sweat si possible avec un col zippé (très pratique), une veste sans manche (elle permet d’avoir chaud au buste tout en gardant une bonne mobilité de mouvements et protège du vent pendant l’effort), pour le froid une veste polaire type Softshell (très polyvalente), et pour les intempéries une veste imperméable avec capuche qui laisse passer la transpiration comme par exemple le Gore-Tex. Pour les activitées hivernales, en altitude, ou en expé, vous pouvez compléter l’équipement par une couche chaude (Doudoune, Primaloft ou équivalant) 
  • Jambes : pantalon de montagne estival en toile résistant à la déchirure et à l’abrasion genre bi-stretch pour l’alpinisme, ou un pantalon spécifique pour les autres activités. Le sur-pantalon zippé sur le coté en Gore Tex est indispensable lorsque les conditions peuvent être extrême. une paire de guêtres ou de stop-tout (très souvent suffisant et surtout plus léger) pour la plupart des activitées estivales.
  • Pieds : chaussettes techniques, chaussures de montagne adaptées à l’activité pratiquée.

 

     Remplir son sac à dos 

 

Répartition de la charge (à adapter suivant l’activité) :

  • Dans le fond du sac : un baudrier avec un mousqueton à vis, des crampons techniques (12 pointes) avec anti-bottes dans un sac de toile très épaisse, une paire de gants chauds (type ski) pour les matins frisquets ou pour la haute altitude, plus une paire de gants de type ski de fond (ils permettent une bonne préhension et sont très souvent suffisants),
  • Au milieu du sac : dans un sac plastique ou mieux en toile, des sous-vêtements et une paire de chaussettes de rechange. (Remarque : pour les longs séjours itinérants, il est préférable de les laver plutôt que de porter du change). Une minitrousse de toilette, une micropharmacie personnelle. Eventuellement vous pouvez prévoir un collant pour dormir (on peut aussi le mettre sous son pantalon par grand froid). Une lampe frontale (avec pile neuve) et un drap-sac (en soie : le top !) pour l’hygiène du couchage car les refuges ne fournissent que des couvertures ou parfois des couettes.
  • De chaque côté du sac prêt du dos : une gourde légère de 1 litre ou simplement 2 bouteilles plastiques pour équilibrer le sac. Possibilité de prendre une gourde isotherme pour les courses en altitude (> 4000 mètres) ou hors saison estivale,
  • Dans le haut du sac : des vivres de courses : salées et sucrées (très important) dans des quantités raisonnables car cela est vite lourd, qui seront placés à l’intérieur du sac le plus proche possible du dos.
  • Dans les poches du rabat : un couteau de poche, la crème solaire, un sac plastique étanche avec vos papiers d’identité, votre argent ainsi que les justificatifs d’assurances.
  • Attachés à l’extérieur du sac : un piolet, des bâtons télescopiques de randonnée rien de plus à l’extérieur !!!.

 

Bonne préparation !