Archives par mot-clé : Népal

Népal : Le lac Sacré de Pautarko Kaire

Malgré la faible distance séparant notre campement du lac sacré, connu sous le nom de Pautarko Kaire, nous sommes fatigués à cause de l’altitude… Après une nuit passée à 4200 mètres d’altitude dans nos tentes où la température est descendue à -7°C, nous franchissons maintenant les 4600 mètres et découvrons enfin ce « sacré » lac ! Le chemin n’est pourtant pas difficile puisque nous suivons un long escalier de pierre ; magnifique, il témoigne du travail des Népalais, de leur hardiesse… Le festival Badau Purnima y est organisé ici sur les rives au cours des mois d’août et de septembre. Les villageois viennent assister à cette cérémonie religieuse spéciale dédiée à Lord Shiva (le dieu de la destruction célèbre pour son trident). Durant cette fête, ils offrent en sacrifice des moutons et autres animaux et prennent un bain dans les eaux glacées du lac. Le panorama est extraordinaire et comprend l’Annapurna Sud (7219 m), tout proche à quelques kilomètres mais dont l’ascension prend des semaines, ainsi que les sommets de Fang (Bharha Chuli à 7647 m). Au-delà des profondeurs de la vallée de la Kali Gandaki, c’est le Dhaulagiri Himal qui domine enfin toute la ligne d’horizon vers l’ouest.

Quel spectacle ! L’effort fourni par chacun, la solidarité du groupe, le rythme lent et régulier de notre marche pour parvenir dans ce lieu magique nous remplisent d’émotion. Nous rejoignons ensuite un sentier descendant, rarement utilisé autrement que par les locaux, pour rejoindre le village de Ghorepani, sur la route classique du tour des Annapurnas. Un chemin de retour qui nous comblera, à travers les épaisses forêts de rhododendrons et les villages. Les points de mire sont fantastiques sur les montagnes. Au passage par Poon Hill (3193 m) nous profitons du superbe lever du soleil sur un panorama majestueux qui s’ouvre du Dhaulagiri Himal (8167 m) à la « Queue de Poisson » ou Fish Tail, le surnom du Machapuchare (6997 m). Un retour plein d’entrain et d’échanges avec notre équipe locale composée de 22 personnes. 13 porteurs et 9 Sherpas (cook et staff guides). Ils auront vraiment été à la hauteur ! Toujours présents et attentionnés, ils ont grandement participé à la réussite ce séjour. Merci Kalu (Notre Sirdar Guide), Subash (Assistant Guide), Prem (Notre Chef cuistot), Wanglama (Assistant cuisine), Beshal, Lakpa Titung, Mengmar Dorje, Mengmar Titung, Mengmar Sherpa et les porteurs…

MERCI pour votre professionnalisme. Vous avez fait un sans faute ! Cela me donne envie d’organiser d’autres aventures, d’autant plus que vous méritez notre aide, notre soutien…

Leur pays a été durement frappé le 25 avril 2015 par un tremblement de terre d’une magnitude de 7,8. Nous avons commémoré l’anniversaire sur place (Angoisse d’une réplique, souvenir d’un bébé…), certes des bâtiments sont tombés, des vallées ont été meurtries (Notamment le Langtang), le séisme a fait de nombreuses victimes (environs 9000 morts), mais maintenant ce qui manque le plus au Népal ce sont des touristes !

Chez nous, nous évoquons la crise économique en terme de perte de pouvoir d’achat, au Népal la crise est synonyme de « pas de travail » !

Malgré ces moult turbulences, le Népal n’a rien perdu ! A mes yeux, le Népal rayonne toujours d’un attrait quasi mystique et de son pouvoir de fascination. Ce pays reste la destination des treks parmi les plus emblématiques de l’Himalaya et des sentiers parmi les plus beaux au monde.

[/mp_span]

[/mp_row]

  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC

Nothing found. Please enter correct address.

Népal : Rolwaling – Ascension du Ramdung Go (5925m)

Si « l’aventure commence là où s’arrête ce qui a été prévu ! » (cf. Nicolas BOUVIER : L’usage du monde) alors quelle aventure avons nous vécu dans cette belle vallée du Rolwaling, à l’ouest du massif de l’Everest.

Cet automne, la mousson n’était pas pressée de quitter les pentes de l’Himalaya. La neige est tombée en abondance, nous fermant ainsi l’accès au sommet du Ramdung Go (5925 m) et rendant impraticables les hauts cols, nous obligeant à rester « enfermés » dans cette vallée, pour notre plus grand plaisir !

Nous avions tout à découvrir de cette vallée du Rolwaling : ses habitants, leur mode de vie, leurs pratiques religieuses (Bouddhisme)… Ils sont jovials et imperturbables malgré des conditions de vie très difficiles. Leur fatalisme n’efface pourtant pas leur large sourire si beau et si fort. Ce sont des êtres pleins de sagesse !

Alors, nous autres voyageurs, plutôt que de nous morfondre, nous avons pris le parti de les copier et de profiter de ce que la nature nous donnait, là où on était. Et au final nous avons plutôt été gâtés : des journées de beau temps au camp de base pour voir et respirer l’air des grands sommets, des fêtes et soirées improvisées au coin d’un feu pour partager… L’accueil des habitants de Beding a été tellement chaleureux que nous nous sommes retrouvés, un peu malgré nous (Parce qu’on aime bien se faire prier…), à partager leur fête du Dasain, l’équivalent des fêtes de Noël pour nous ! Ces festivités seront une belle aventure humaine (Puja au monastère, danses traditionnnelles et autres). Ces hommes et ces femmes nous étonnerons, encore et encore, tout au long de notre séjour. Plus tard, sur le chemin du retour à la tombée de la nuit, lorsqu’une forêt impénétrable enfermera notre sentier, ils nous logeront et nous nourriront pour nous permettre de reprendre le chemin… Un lendemain sur un nouveau chemin !

Merci aux habitants de Beding, aux porteurs, aux cooks et bien sûr à Neema et Man notre sidar et aide, sans qui l’aventure n’aurait pas pu être possible… en tous les cas pas comme cela !

Bravo et MERCI à Isabelle, Isabelle, Daniel, Jean-Luc et Nicolas. J’ai vraiment été un lucky man comme disent les Népalais…

[/mp_span]

[/mp_row]

  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC
  • SONY DSC

Nothing found. Please enter correct address.