Pointe Percée – 2752 m

MASSIF : ARAVIS

Point culminant du massif des Aravis, la Pointe Percée (2752m) se distingue par sa forme élancée, rare dans les massifs calcaires. Elle exerce de ce fait un fort pouvoir d’attraction sur les grimpeurs.

PROGRAMMES :

CULTURE  :

« L’histoire du Reblochon commence au 13ème siècle en Haute Savoie, dans la vallée de Thônes. A l’époque, les propriétaires des terres, le plus souvent des moines ou des nobles, possédaient sur les paysans le droit « d’ociège ». Ce droit était perçu par les propriétaires sur l’exploitant de l’alpage. Il représentait le droit d’exploitation des pâturages. Cette redevance, perçue une fois par an, était basée sur le nombre de pots de lait produits en un jour par le troupeau (on en déduisait la quantité de beurre, de fromage qu’ils pouvaient donner).

Le jour de la collecte, le fermier pratiquait une traite incomplète pour payer moins de location. Dès le départ du contrôleur, il procédait à une seconde traite. Le lait ainsi obtenu n’était sans doute pas très abondant, mais très riche en crème, pour en faire un fromage. Ainsi, le nom vient d’un terme savoyard « re-blocher » signifiant au XVIe siècle « pincer le pis de la vache une deuxième fois ».

Au début du 20ème siècle la production du Reblochon ne dépassait pas 40 tonnes par an. Le développement du réseau ferroviaire, du tourisme et des sports d’hiver a fait connaître rapidement le Reblochon à la France entière. » (Source : http://www.culture-generale.fr/histoire/132-dou-vient-le-reblochon)